Des études ont montré que l’inhalation du cannabis a augmenté durant ces dernières années par l’intermédiaire de nouveaux moyens de consommation. Le bang fait partie de ces nouveaux instruments. En revanche, ce mode de prise intensif de cannabis nuit gravement à la santé respiratoire. Découvrez ici quelques effets néfastes de l’utilisation du bang en plastique.

L’utilisation du bang

Le bang est outil dont se servent les jeunes pour inspirer le cannabis. Il est encore appelé bong, douille ou encore pipe à eau. En effet, seule la connaissance des différentes parties du bang vous permettra de savoir comment l’utiliser. Le bang est composé de 4 parties principales que sont :
  • Le tube principal sur lequel on place la bouche pour inspirer la fumée ;
  • La chambre qui est le lieu où se concentre la fumée avant son inspiration ;
  • Le tube secondaire qui est la cheminée qui reçoit la substance à fumer ;
  • La tige ou le tuyau qui relie le tube secondaire à l’eau.

Pour utiliser le bang, vous devez mettre votre bouche sur l’extrémité du tube principal contenant l’eau au fond. Ensuite, vous brulez le cannabis qui se trouve dans le tube secondaire. La combustion qui se dégage passe par la tige, entre dans l’eau sous forme de bulles et remonte vers votre bouche. Enfin, vous devez inhaler en une seule prise toute la fumée qui se dégage.

Quelques effets néfastes

Certains pneumologues ont mis en évidence, au cours du 14e congrès de pneumologie de langue française à Marseille, les risques liés à la consommation fréquente et la gravité des symptômes respiratoires chez les consommateurs qui font usage du bang. Ces spécialistes ont souligné le cas d’un jeune de 19 ans qui a été admis en réanimation pour des troubles respiratoires liés à la prise du cannabis à travers un bang. Ensuite, une nouvelle consommation lui a couté la vie quinze jours après.

Certains chercheurs ont aussi découvert que la combustion partielle du plastique crée un dégagement des anhydrides d’acides qui sont doublement toxiques. Cette toxicité peut engendrer des hémorragies intrapulmonaires, des anémies et autres complications graves.